• Livraison gratuite aux États-Unis sur les skimboards !

    BLOG ÉQUIPE VIDÉOS

    Crossing pour la fibrose kystique avec Casey Kiernan

    Une semaine après que Casey Kiernan ait parcouru 80 miles de Bimini Bahamas à Lake Worth, le manager de l'équipe de Floride, Jason Wilson, l'a rencontrée pour en savoir plus sur cette réalisation insensée ! 

    J : Parlez-moi de l'événement que vous venez de faire :

    C : Je viens de faire du stand up paddle sur 80 miles de Bimini, aux Bahamas, à Lake Worth, en Floride, pour The Crossing For Cystic Fibrosis. Il s'agit de l'événement phare de collecte de fonds de la Fondation Piper's Angels non seulement pour sensibiliser à cette maladie en phase terminale, mais aussi pour collecter des fonds pour financer divers programmes qui contribuent au bien-être général des personnes touchées par la fibrose kystique. 

    Je suis tellement contente de dire que j'ai soulevé plus de 4 669 € et que j'ai gagné la division féminine en solo, ET que j'ai également terminé première dans toute la division masculine en solo. Il m'a fallu 13 heures, 18 minutes et 24 secondes pour terminer la pagaie, ce qui était plus de 9 minutes plus rapide que le premier homme à terminer. 

    J : Qu'est-ce qui vous a poussé à poursuivre cela ?

    C : Fin 2019, j'ai commencé un nouveau travail de diététiste à la clinique locale de fibrose kystique. J'ai tout de suite entendu parler de l'organisation locale à but non lucratif appelée Piper's Angels Foundation, de sa mission d'aider les personnes atteintes de mucoviscidose et du fait que les activités océaniques améliorent la fonction pulmonaire des personnes atteintes de mucoviscidose. Ma connexion avec le surf et le skimming, ainsi que mon nouveau travail m'ont fait réaliser que je suis destiné à en faire partie. J'ai alors entendu parler de The Crossing For Cystic Fibrosis et je me suis inscrit tout de suite, j'ai acheté une planche à pagaie et j'ai commencé à apprendre. 

    J : Combien de temps de préparation et d'entraînement cela a-t-il demandé ?

    C : Je pagaie maintenant depuis un peu plus d'un an et demi. L'année dernière, j'ai commencé à faire des courses, ce qui m'a aidé à devenir un pagayeur plus fort et plus rapide, mais mon premier jour d'entraînement ciblé pour cet événement a eu lieu le 1er janvier de cette année pour me donner 6 mois d'entraînement solide. Ma formation consistait en diverses pagaies de courses 3-5 milles, SUP surf 3-6 milles et pagaies d'endurance 16-35 milles. J'ai fait beaucoup d'entraînement croisé au gymnase 4 à 5 jours par semaine pour aider à améliorer ma force et mon cardio également. En dehors de cela, j'ai élaboré un plan de nutrition ciblé qui a joué un rôle important dans mes performances. 

    J : Jusqu'où avez-vous ramé droit avant les pauses ?

    C : Donc, avant The Crossing, j'ai planifié mes pauses, en gardant à l'esprit d'éviter l'épuisement mental/physique, une hydratation et une nutrition adéquates, mais aussi en gardant à l'esprit le laps de temps. J'ai pensé que des pauses de 3 à 4 minutes toutes les 90 minutes me permettraient de rester sur la bonne voie en me donnant suffisamment de temps pour manger rapidement, réappliquer de la crème solaire et m'étirer, tout en économisant du temps supplémentaire qui aurait pu potentiellement affecter mon classement général. 

    J : Qu'est-ce que ça fait ?

    C : OMG, pour être honnête, c'était l'une des pagaies les plus amusantes que j'ai jamais faites. C'était fou avec une houle de 4 à 6 pieds et un clapotis croisé, des vents de plus de 20 mph, aucune terre en vue. J'ai eu tellement d'entraînements d'équilibre entre le skimming et le surf SUP que j'étais dans mon élément avec ces conditions. Je ne me suis pas fatigué ou ennuyé - étonnamment. C'est ce que je pensais être mon plus gros obstacle. Et puis ce sentiment de franchir la ligne d'arrivée, de sonner la cloche, d'être félicité et encouragé par les centaines de personnes à terre, puis de réaliser que j'ai remporté la première place au général... Je suis toujours sur Cloud 9. Je me sentais accompli, fier et extrêmement heureux. 

    J : Qui était votre équipe de soutien et vos sponsors ?

    C : Mon équipe de soutien était composée de mon petit ami Chris McCullough qui m'a surveillé à chaque minute de la pagaie, informant le capitaine si je tombais, si le bateau devait ralentir ou aller plus vite, et pour préparer et transmettre mon hydratation et ma nutrition pendant mes pauses, tout en m'encourageant tout le long. 

    Mon capitaine, Tim Sargent, m'a gardé le moral avec son énergie géniale et amusante, a cru en moi pour gagner tout le temps et a dirigé la meilleure ligne pour que nous puissions revenir rapidement et en toute sécurité. 

    Mon filmeur et ami de longue date, Dan Ortman, a résisté au mal de mer pour prendre des vidéos et des photos pour documenter tout mon voyage avant, pendant et après et prépare un court métrage documentaire. Ce gars a cru en mon histoire et mon potentiel, donc cela signifie tellement pour moi. 

    Sean Sargent est le neveu de mon capitaine et le meilleur ami de Dan. Il est venu pour aider à filmer, s'amuser et être un soutien moral pour nous tous. 

    Le fils de mon capitaine, Luke Sargent est venu aussi. Son coup quand je roulais à travers un ensemble de 6 pieds au milieu du Gulf Stream m'a vraiment gonflé à bloc, ce qui m'a aidé à traverser toute la pagaie.

    Mes sponsors pour cet événement étaient ZAP Skimboards, Twisted Tuna et mon capitaine Tim Sargent. Si ce n'était pas pour chacun d'eux de croire en moi pour aider à soutenir une bonne cause, cela n'aurait pas été aussi facile et sans stress que ça l'était. Grâce à mes parrainages, j'ai pu obtenir tout l'équipement, les premiers soins, la nutrition, l'hydratation, l'hébergement, le carburant, les frais des Bahamas, les douanes, les voyages, l'entrée à l'événement et tout ce dont j'avais besoin pour m'assurer d'être prêt pour cet événement. 

    J : Et ensuite ?

    C : Haha... J'ai souvent compris ça ! Je ne pensais pas qu'il y avait grand-chose après le skimboard, mais des opportunités se sont présentées au fur et à mesure que ma vie avançait et je n'arrêtais pas de dire oui à tout ce qui se présentait à moi. Je vais donc me concentrer uniquement sur la poursuite des choses qui m'apportent de la joie, partager l'amour et travailler pour une bonne cause, puis tout ce qui se passera ensuite se présentera. J'ai hâte de voir ce que ça va être. Mais bien sûr, je vais toujours essayer de remporter un autre titre féminin Pro UST cette année et de devenir plus rapide en pagayant.

     

    J : Des compositions écrémées cet été ?

    C : Oui, je ne peux pas attendre ! Je participerai certainement au concours RDS Vilano, à l'Oktoberfest d'Exile et à tous les autres concours auxquels je pourrai participer qui se déroulent en Floride. 

    J : Mots de clôture/autre chose à partager ?

    C : Fonce! Au cours des 2 dernières années, j'ai traversé de nombreux changements entre les emplois, les loisirs, les amis, les objectifs, la santé et les aspirations. Soyez vous-même et poursuivez toujours les choses qui vous rendent heureux et rendent le monde meilleur. Parfois, il faut être très patient pour que tout revienne et tombe à sa place, mais quand on dit oui aux opportunités qui se présentent, on trouve un nouveau souffle. Pour cette vie passée, présente et future, je remercie tous ceux qui ont cru en moi, m'ont encouragé et soutenu. Vous êtes tous mon moteur. Grand amour!

    Photos : David Scarole

    Article plus ancien
    Message plus récent

    laissez un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés

    Fermer (échap)

    Apparaitre

    Utilisez cette fenêtre contextuelle pour intégrer un formulaire d'inscription à la liste de diffusion. Vous pouvez également l'utiliser comme un simple appel à l'action avec un lien vers un produit ou une page.

    Verification de l'AGE

    En cliquant sur entrer, vous confirmez que vous êtes en âge de consommer de l'alcool.

    Rechercher

    Votre panier est vide
    Achetez maintenant